Réseau compost citoyen auvergne-rhône-alpescompostage
Agenda  Lettre d'info

Comment réduire le gaspillage alimentaire et composter dans les établissements gros producteurs de déchets ?

01/06/2017 | Thème(s) : Compostage en établissement - Gaspillage alimentaire - Gros producteurs

imageC’est la question que nous avons posée lors du séminaire du 9 mars à Ambert à Marie Chizelle, animatrice Tri et prévention au service déchets de la Communauté de communes Ambert Livradois-Forez dans le Puy-de-Dôme. L’hôpital d’Ambert s’est lancé dans la démarche, puis 6 établissements de santé d’au moins 50 lits et producteurs de 4 à 8 tonnes de déchets / an du territoire ont suivi. Sur ce territoire, la réduction du gaspillage alimentaire est exemplaire en terme de chiffres mais pas seulement : la qualité des repas s’est améliorée, la manière de cuisiner a parfois changé avec les fours pour cuisson longue par exemple, les gains financiers ont été réinvestis dans le bio/local ou dans les animations pour les résidents, etc.

La quarantaine de participants au séminaire a bénéficié des témoignages de toute l’équipe du projet et la visite du site de l’hôpital d’Ambert a permis la concrétisation des exposés en salle.

Voici les conclusions des participants :

• le compostage in situ de 25 tonnes de biodéchets (cru/cuit) est possible !
• le cuisinier reste l’acteur essentiel pour lutter contre le GA
• pour convaincre les chefs de cuisine de modifier leur pratique, il faut un pro de la restauration dans l’équipe !
• l’action de peser est indispensable pour la prise de conscience et la mobilisation
• le rôle de la dynamique de territoire et des experts accompagnants est prépondérant
• l’astuce de proposer une formation pairs à pairs (entre cuisinier, entre personnels d’entretien, avec les soignants) pour faciliter l’acceptation et la remise en question des habitudes


Elus et techniciens motivés : le tandem gagnant !