Réseau compost citoyen auvergne-rhône-alpescompostage
Agenda  Lettre d'info

Communiquer dans l’espace public, mode d’emploi !

21/02/2019 | Thème(s) : Communication - Formation - Outils de communication

imageNombre d’entre vous ont des objectifs de promotion du compostage individuel ou du compostage de proximité en général, et rien de tel qu’un stand pour promouvoir ces pratiques : au marché hebdomadaire, à la foire bio du coin, aux rencontres et autres manifestations rassemblant les foules !
Le public, intrigué par la présence de broyeurs, de compost ou d’exemple de paillage à même le sol s’approche et le dialogue s’établit : nous pouvons échanger nos pratiques et servir les messages de prévention et recommandation habituels. Ce type d’actions permet de créer du lien, de recruter pour des réseaux de guides composteurs-pailleurs ou encore de se faire de nouveaux contacts avec lesquels nous collaborons un jour ! Efficace !
Efficace oui, mais…

Souvent, seules les personnes déjà sensibilisées et ayant envie de s’approcher et d’échanger se rapprochent du stand ! Raison pour laquelle des animations attirant du public (tamisage, broyage à la tondeuse de petits déchets ligneux, ....) permettront d'intéresser du monde et d'attirer d'autres personnes par l'effet de masse.
La présence d'un brouette remplie d'un beau compost tamisé ou/et de paillage permet de transmettre des messages visuels aux personnes qui ne s'arrêteront pas sur le stand.Plusieurs autres options issues de l’éducation populaire, pour la plupart, permettent à des citoyens de s’exprimer sur un sujet sur la voie publique ou d’aller à la rencontre de public non captif !
Prenons l’exemple du porteur de paroles. Technique qui demande un peu d’entraînement pour être optimale, mais accessible à tous ! Le principe est d'échanger, de discuter avec des passants, dans un lieu public, autour d’une phrase d’accroche affichée en grand, sur leur passage ! Imaginez une banderole au milieu du marché hebdomadaire, ou dans des rues piétonnes un samedi après-midi avec noté dessus : “composter, trop compliqué” ou “ y’en a marre des feuilles mortes”! Une fois la discussion entre les animateurs et les passants entamée et achevée, il leur est alors proposé d’écrire une phrase ou une idée évoquée durant la discussion, sur un panneau grand format, qui sera lui-même affiché à côté de la phrase… Un espace “artistique” se crée sur la voie publique, qui entraîne les passants à s’arrêter, à lire, à échanger et la mayonnaise prend ! On commente, on échange d’un sujet sur la voie publique : on fait de la politique, au sens non technocratique du terme, autour d’un sujet prédéfini ! Les experts en la matière, à savoir les SCOP d’éducations populaires, ont créé et partagé des outils d’appropriation du porteur de paroles, documentés et précis :http://www.scoplepave.org/porteur-de-paroles

Et puis, il y a le maraudage pédagogique !
Une autre technique, issue plutôt de l’éducation à l’environnement en provenance du Québec, qui consiste à aller directement à la rencontre des publics non captifs dans leur environnement ! De nombreuses expériences existent pour la sensibilisation aux milieux dans la Région ! A titre d’exemple, Allierypso, ce canoë pédagogique qui sillonne les rivières du Haut-Allier à la rencontre de ses utilisateurs divers et variés pour discuter de Nature avec eux ! Ou des animateurs en haute montagne pour échanger sur les chiens de protection de troupeaux : http://reseauecoleetnature.org/fiche-exp-rience/le-maraudage-au-service-de-la-sensibilisation-la-pr-sence-de-chiens-de-protection-1 ! De nombreuses expériences sont retranscrites sur le site du réseau Ecole et Nature, réseau national d’éducation à l’environnement.

Dans la mise en oeuvre de cette technique, l'animateur et le public n'ont pas rendez-vous lors d’un atelier ou d’un marché. C’est l’animateur qui va aller à la rencontre du public dans une zone de forte fréquentation, en lien avec la thématique choisie.
Et bien, pourquoi ne pas tenter cette technique autour du compostage-paillage, en allant à la rencontre des gens dans les allées du Salon Primevères ou dans celles de chaînes de jardinerie par exemple…
Certaines compétences sont à acquérir pour se préparer à cette méthode : comment entrer en contact avec un passant, comment connaître ses ressentis vis-à-vis de la thématique ou encore, comment s’outiller, comment ne pas déranger….
Des questions auxquelles il est possible de répondre soit de manière déductive, en testant. Soit de manière inductive, en participant aux formations dédiées, telles celle du Graine Bourgogne Franche-Comté ! http://www.graine-bourgogne-franche-comte.fr/le-maraudage-pedagogique-etre-a-la-disposition-d-un-public-non-demandeur.html

Rédacteur : Valérie Suter, co-présidente du RCCAURA, association Madeleine environnement