Réseau compost citoyen auvergne-rhône-alpescompostage
Agenda  Lettre d'info

Compost In Situ : une solution de compostage de proximité pour les professionnels

21/05/2019 | Thème(s) : Gros producteurs - Maître composteur

imageCréée en 2014, la coopérative Compost In Situ est constituée d'une équipe engagée dans des valeurs de solidarité, de respect de l’environnement et d’une économie respectueuse de l’humain. Installée à Nantes, Compost In Situ rayonne dans toute la région Pays de la Loire (et dans toute la France pour la vente d'équipements).

La solution Compost In Situ s'adresse à tous les professionnels gros producteurs de déchets organiques:

• Restauration d'entreprise
• Grandes et Moyennes Surfaces
• Production alimentaire industrielle
• Hôtels et restaurants associés
• Hôpital, clinique, EHPAD et IME
• Restauration scolaire (maternelle à universitaire)


Compost in situ propose aux établissements producteurs de biodéchets un service de collecte de proximité dans des caisses palettes (palox) étanches. La collecte est bi-hebdomadaire ou hebdomadaire. Grâce à la fourniture de broyât (déchets verts broyés) il est également proposé aux sites éloignés une collecte plus espacée (toutes les 3 ou 6 semaines) sans aucune nuisance olfactive et limitant ainsi les transports et la production de CO2. Ces matières collectées sont regroupées sur une plateforme logistique et mises en tas en mélange avec du déchet vert par lot de 50 tonnes. Les bacs sont ensuite lavés et préparés pour une prochaine collecte.
Le lot de compost, une fois constitué est transporté chez un agriculteur partenaire à proximité de la plateforme de regroupement. Il est mis en « andain » (tas allongé) et bâché. Après deux ou trois retournements et un suivi régulier de la température (phase thermophile), le compost est laissé sur place en andain pendant 4 mois (phase maturation). L'andain n'est plus brassé pendant cette période. En fin de processus, il est « criblé » sur place et épandu sur les parcelles de l’agriculteur. Toutes ses opérations sont régulièrement tracées de l’origine des biodéchets à l’épandage du compost sur des parcelles ciblées.

Voici un exemple de client de Compost in Situ : “depuis décembre 2014, le restaurant de la Société Générale, géré par Eurest, société de restauration en entreprise, tri les déchets de préparation des repas et les restes d’assiette au niveau de leur quai de transfert des poubelles. Nous leur avons mis une dizaine de palox à disposition, avec une réserve de broyat pour le pré-compostage de la matière organique sur leur site. Une fois toutes les 3 semaines, nous assurons le transfert de ces palox vers notre plateforme de regroupement à Treillières, qui est une fumière bétonnée et qui dispose d’une fosse pour récupérer les jus générés lors du lavage des palox. Par la suite, les matières organiques sont compostées directement en bout de champs auprès d’agriculteurs partenaires.De déchets partant au tout-venant, les restes alimentaires de la Société Générale se transforment en ressource nécessaire pour le maraîchage: l’illustration parfaite de la transformation d’une économie linéaire vers une économie circulaire!”

Au niveau des coûts, Compost in Situ se situe à un coût de 110 à 150e la tonne selon le volume et la fréquence de collecte avec un objectif à court terme de 2500tonnes collectées.

Il n'y a pas d'obligation de normer le compost puisque c'est l'agriculture qui le reçoit et le faire maturer en bout de champ. Les agriculteurs ont en revanche besoin d'un agrément sanitaire puisqu'il y a matière avec sous produits animaux importés. Compost in situ fait par contre des analyses pour être sûr d'avoir du compost de qualité.

Au printemps 2016, Compost in situ étend son action avec la création de Compost in Situ Sud-Ouest. A l'horizon 2020, la coopérative compte couvrir l'ensemble du territoire national en créant des établissements dans d'autres métropoles françaises. Ces établissements seront organisés en coopérative.


Plus d'infos : http://compostinsitu.fr/
Lien vidéo d'une conférence de présentation de Compost in Situ : https://www.youtube.com/watch?v=qzuWzm84zsI&t=69s

Rédacteur : Amélie Esmenjaud, MC à Compost'Action