Réseau compost citoyen auvergne-rhône-alpescompostage
Agenda  Lettre d'info

Composter les biodéchets de la restauration collective (cantines). Constat et enjeux ?

01/06/2015 | Thème(s) : Compostage en établissement - Réglementation

imageAujourd’hui, les biodéchets de la restauration collective, restaurants scolaires en tête se retrouvent majoritairement dans les poubelles d’ordures ménagères collectées par les collectivités. Cette situation est due pour une part à ce qu’on appelle communément « le gaspillage alimentaire ».

Pour les déchets compostables qui ne peuvent être évités, la loi Grenelle pose l’obligation de la mise en place, depuis le 1er juillet 2012 d’un tri à la source, et d’une valorisation biologique ou, lorsqu’elle n’est pas effectuée par un tiers, d’une collecte sélective de ces déchets pour en permettre la valorisation (article L.541-21-1.).

Cette obligation va s’imposer progressivement à l’ensemble des acteurs avec une réduction du tonnage annuel de biodéchets ; ainsi le seuil réglementaire passe de 120 tonnes de biodéchets par an en 2012, à 10 tonnes seulement en 2016.

Des établissements de taille importante, comme les entreprises agroalimentaires, ou bien soumis à la redevance spéciale, ont déjà organisé le tri, la collecte et la valorisation de ces déchets, mais les établissements de plus petites tailles, comme les restaurants scolaires, se sont encore peu mobilisés pour respecter cette réglementation.

Le compostage autonome en établissement apparaît être une solution qui porte à la fois sur des dimensions sociales et solidaires, environnementales et économiques.

La faisabilité et la réussite d’un tel projet nécessitent de réunir certaines conditions comme : la mobilisation et l’adhésion de différents acteurs (personnel des cuisines, personnel technique et administratif, convives…), la réalisation d’un état des lieux pour identifier le gisement des biodéchets, les moyens humains, techniques et financiers, l’intégration de cette opération dans un projet d’établissement, la mise en place d’un accompagnement par un professionnel (technicien de collectivité ou maître composteur), le suivi et l’évaluation de l’opération.

Si vous souhaitez approfondir le sujet, nous vous invitons à la journée de formation sur :
Le compostage dans les cantines et résistances au changement
Jeudi 25 juin 2015, de 9h00 à 16h30
Lyon agglomération