Réseau compost citoyen auvergne-rhône-alpescompostage
Agenda  Lettre d'info

Enjeu majeur : quel matériel pour lutter contre les rats?

10/04/2020 | Thème(s) : Matériel - Nuisances - Rats

image"Pour vivre en harmonie avec un autre, il faut bien le connaître. Or, l’histoire et l’actualité démontrent que les hommes connaissent moins bien les rats que eux ne les connaissent". Pierre Falgayrac



Ils nous embêtent… par leur présence dans les composteurs ! Questions - réponses sur les rats, le pourquoi du comment.

Dans quels composteurs les rats viennent-ils ?

Les rats peuvent venir dans tous les types de composteurs : compostage en établissement, compostage partagé, compostage domestique. Ils pénètrent sans problème dans tout type de matériaux : plastique, bois… en les rongeant ou en passant par-dessous.

Pourquoi viennent-ils dans les composteurs ?

Pour manger et nicher. Ils ont tout à disposition la nourriture, la chaleur, une matière facile à creuser, protectrice. Non, les rats ne viennent pas dans les composteurs parce qu’il y a de la viande puisqu’ils sont omnivores comme l’homme; ils peuvent s’installer dans tout type de composteurs, quels que soient les biodéchets !
Ils s’installent autant dans les bacs d’apports (biodéchets frais) que dans les bacs de maturation … et viennent aussi dans les bacs de broyat.

De quels rats parle-t-on ?

Rat noir (Rattus rattus) : c’est le plus petit des deux rats, venu d’Inde et arrivé dès l’époque romaine. Il a suivi les nomades et circuits commerciaux (le grain !). Il aime le sec, vit dans les greniers, à la campagne… c’est le rat des champs ! On ne le voit que rarement dans les composteurs… peut-être dans les composteurs de jardin en milieux rural.
Rat gris (Rattus norvegicus) ou Surmulot : arrivé beaucoup plus tard, appelé aussi Rat brun. C’est le surmulot, le rat des villes, arrivé au 15e siècle, mais surtout arrivé en masse au 18e siècle d’Asie centrale (chine). C’est lui qui va supplanter le rat noir et prendre sa place dans les villes. Il est plus actif, plus agressif. C’est l’occupant des composteurs !

Est-ce qu’il y a des facteurs favorables à l’apparition des rats ?

A priori, la présence, à proximité des sites de friches, terrains vagues, zones peu habitées, ruisseaux et rivières, avaloirs d’égout… sont favorables à la présence des rats.
Et bien sûr les rats viennent plus facilement là ou il y a manger et à boire.
Pourquoi on ne les aime pas, les rats ?
« Si les rats pesaient 20 kg, l’homme ne serait plus le maître du monde ». Albert Einstein.
La symbolique concernant le rat est très négative en Occident. Il faut dire qu’il cumule dans son caractère quelques éléments qui peuvent inquiéter les plus musophobes d’entre nous.
Le rat est dit envahisseur (parce qu’il a une capacité de reproduction importante), destructeur (il ronge tout, obligé de le faire du fait de ses incisives à croissance continue), il est un gros mangeur (un rat mange 10 % de son poids chaque jour) et potentiellement…transmetteur de maladies.

A ce sujet, quelques précisions : c’est la puce du Rat noir qui, en passant sur les hommes transmet la peste (puis se transmet par la puce des hommes). Pas le rat gris, celui qui nous concerne ici ! C’est même lui qui, ne transmettant pas la peste et ayant supplanté le Rat noir aura participé à faire disparaître la peste en Europe. Concernant la Leptospirose, il y a en France 1000 cas par an … soit 0.0001 % de la population ! Comment la contracte-t-on ? Une fois dispersées par l’urine des animaux contaminés tels que les rats ou les animaux d’élevage, les bactéries responsables de la leptospirose peuvent survivre jusqu’à 6 mois dans l’eau douce ou un endroit humide. Les leptospires sont des bactéries fines et mobiles qui peuvent pénétrer dans l’organisme par les plaies et muqueuses,

Pierre Falgayrac, un spécialiste des rats note que "les rats sont porteurs depuis toujours de germes pathogènes. Mais depuis des années, il n'y a eu aucune zoonose (épidémie transmise d'animal à homme) due aux rats d'égout." Pour en savoir plus, https://www.lexitiseditions.fr/fr/pierre-falgayrac.html
Enfin, leur nombre peut effrayer ceux qui craignent ces rongeurs. Ils sont nombreux, les rats : entre 1.5 à 2 rats par habitant à Paris.

En quoi leur présence est-elle gênante ?

Comme vu plus haut, les craintes portent plus sur des représentations négatives que sur de réels dégâts, hormis -tout de même, la destruction partielle des composteurs rongés.
Notre société n’accepte pas les rats, nous pourrons difficilement changer cela… mais pourrons-nous apprendre à mieux vivre avec eux ?
L'important, c'est de savoir pourquoi les rats sortent et comment les faire re-rentrer sous terre, et de les disjoindre de la vie des hommes, qui n'ont pas envie de les voir, pour plein de raisons. Ce n'est pas agréable de voir des rats, pas tant parce qu'ils sont porteurs de maladies mais surtout parce qu'ils sont destructeurs. D'autant que ça donne une image pas formidable et c'est l'objet de nombreuses phobies terribles, comme les araignées. Il faut éviter de jouer sur ces peurs." (Une élue de la ville de Paris).

Nous pouvons même considérer, à l’échelle de nos composteurs que les rats… nous rendent service ! Ils retournent la matière, et la mélangent avec soin. Ce sont les fameux aéRATeurs du compost. Les rats sont en vérité moins nuisibles que ce qu'on imagine empêcher leur présence reste un enjeu majeur pour les collectivités qui ferment systématiquement les sites “habités”

Lutte contre les rats : que dit la réglementation ?

L’article 119 du règlement Sanitaire départemental est consacré aux rongeurs. Il mentionne que « Les propriétaires d’immeubles et établissements privés, les directeurs d’établissements publics doivent prendre toutes mesures pour éviter l’introduction des rongeurs et tenir constamment en bon état d’entretien les dispositifs de protection ainsi mis en place. Ils doivent, conjointement avec les locataires ou occupants, vérifier périodiquement si les caves, cours, égouts particuliers, entrepôts, locaux commerciaux, locaux à poubelles, logements des animaux domestiques, cuisines et réserves alimentaires collectives, etc.(…). Lorsque la présence de rongeurs est constatée, les personnes visées aux alinéas ci-dessus sont tenues de prendre sans délai les mesures prescrites par l’autorité sanitaire en vue d’assurer la destruction des rongeurs et de leur rendre impossible l’accès des locaux ci-dessus désignés. La même obligation de destruction s’impose lors de la démolition des immeubles ainsi que sur des chantiers de construction.

En clair : pour ce qui concerne le parc privé, il appartient aux copropriétés de mettre en œuvre toutes les mesures possibles pour assurer la destruction et l’éloignement des rongeurs, notamment au travers d'un contrat de dératisation avec un prestataire agréé.
Dans les établissements de restauration (établissement publics ou privés) un Plan de Lutte contre les Nuisibles est obligatoire (prise en charge en interne ou appel à un prestataire spécialisé.
Sur le domaine public, le Service d’hygiène et de santé procède, chaque année, à des campagnes de dératisation des lieux publics et de bâtiments communaux. Ces interventions sont réalisées par les agents qualifiés du Service d'hygiène. En parallèle, le Service d’hygiène et de santé assure des interventions ponctuelles suivant les plaintes ou les signalements reçus.
Dans certaines communes, les mairies proposent aux habitants des services gratuits pour se débarrasser des rats et autres rongeurs indésirables.


Comment lutter contre les rats dans les composteurs ?

Précisons tout d’abord que la proportion de composteurs occupés par les rats est faible ( bien que nous n’ayons pas de données chiffrées précises).
Dans tous les cas, les moyens de prévention s’avèrent très efficaces s’il sont conduits avec rigueur :

- disposer grilles ou plaques métalliques perforées sous les composteurs. Attention à ne pas se limiter qu’aux seuls bacs d’apports des biodéchets, comme mentionnés plus haut : tous les bacs sont susceptibles d’être visité ou colonisés.
- éviter tout espace supérieur à 1.5 cm entre les planches des composteurs, y compris couvercles
- poser des dalles de bétons d’environ 40 x40 cm sous les composteurs. Si les plaques sont bien ajustées, les galeries souterraines ne se font plus normalement (les décomposeurs viendront même s’il n’y a pas de contact avec la terre)
- dans le cas du compostage en établissement, intégrer la plateforme de compostage dans le Plan de lutte contre les nuisibles.
- dans le cadre de compostage en copropriété prendre les mesures de précaution et de dératisation (voir partie sur la réglementation).

Lorsque les rats sont là, les mesures à prendre pour les pousser au déménagement :
- augmenter les fréquences des opérations dans les composteurs qui dérangent les hôtes : brassages, retournements, vidages
- en terme de comportement à tenir : réagir dès le signalement (vidage des composteurs) ; vis-à-vis des usagers, montrer que l'on prend en compte très rapidement le problème, assurer un suivi intensif des sites.


Notre connaissance des rats et des moyens de s’en prévenir dans les composteurs n’en n’est qu’au début… merci de vos retours d’expérience !


imageArticle rédigé par Pierre Feltz, Maître composteur et formateur