Réseau compost citoyen auvergne-rhône-alpescompostage
Agenda  Lettre d'info

L'agenda du Maître composteur

24/05/2018 | Thème(s) : Maître composteur

Benjamin Viguié est agent de gestion et prévention des déchets à Loire Forez agglomération : 106 574 habitants, 88 communes.
Il travaille au service déchets et plus précisément dans le pôle prévention, pôle prévention en cours de recomposition pour aboutir en 2018 à une équipe complète avec une chargée de mission et 3 ETP. Deux de ces agents sont formés Guide-composteur et Benjamin Viguié, l'un d'entre eux, finalise sa formation Maître composteur.

Les missions de l’agglomération :
- Collecter et valoriser les déchets avec 5 déchèteries fixes (dont 4 gérées en Régie), 1 déchèterie mobile et 1 plate-forme de compostage, deux plates-formes de stockage de déchets verts avec chacune deux sessions annuelles de broyage pour du co-compostage vers les agriculteurs en partenariat avec les chambres d'agriculture.
- Encourager le tri et la prévention des déchets, c'est un Territoire Zéro Déchets Zéro gaspillage.

Le contexte de cette agglomération :
Cette agglomération est le fruit de la fusion de 4 communautés de communes depuis janvier 2017. Ainsi harmonisation des pratiques, des procédures et des tarifs sont les axes prioritaires de réorganisation. C'est également une opportunité pour mettre en place des études et des bilans. Une étude sur les déchets verts en 2017 va produire des recommandations pour orienter l'action vers des solutions mises en place en 2018 et en 2019. Cette étude comporte un volet prévention important avec des solutions pour les particuliers, les communes et les professionnels.

Les particularités : zones de plaines et de zones de reliefs, donc territoire divers sur la géographie.

A faire en mai : fais ce qu'il te plaît...ou presque !

Compostage partagé

Finaliser le diagnostic complet de tous les sites de compostage partagé: 17 écoles collèges et lycées avec sites de compostage, 5 en pied d'immeuble, 1 composteur toilette sèche sur un jardin partagé, 1 cimetière avec bacs à compost. Transmettre le diagnostic à chaque site pour proposer des solutions sur les points d'amélioration sur chaque site, par exemple : accéder à de la matière sèche, acheter des outils pour brasser, impliquer les référents de site...

Se rendre sur les sites et renforcer les équipes:
Contacter les établissements, prendre rendez-vous sur place en programmant les actions à réaliser avec les personnes impliquées (brassage, tamisage...). Mettre en œuvre les recommandations, corriger les dysfonctionnements importants avec une équipe complète : les référents de site, les agents (chef cuisiniers, agents communaux des espaces verts), en présence du Maire ou du directeur technique ou du directeur d'école avec un conseiller en éducation ou un enseignant. Chaque partie doit être représentée.
Pour certains sites, ces personnes sont déjà identifiées (personnes ressources dans la convention), ou ont été identifiées grâce au diagnostic pour constituer des groupes de référents un peu plus large.
Élargir le groupe de référent au-delà de ce qui est inscrit dans les conventions.

Si nécessaire, signer de nouvelles conventions pour renforcer la régularité et la qualité de la pratique de compostage.

Proposer des outils et harmoniser les procédures actuelles:
Pour tous ces sites, « convention type » par type de compostage (partagé pied d’immeuble, une convention pour les scolaires) pour avoir les mêmes consignes.
Ensuite, revenir vers les directeurs d'écoles, refaire un accompagnement pour approfondir la technique, reformer les bonnes personnes. (Suite à validation) pour dernier trimestre 2018, formations de remise à niveau.


Pour les particuliers:

- Jusque-là, vente de composteurs au fil de l'eau (fortement subventionné : un kit compostage bois 360 l+ brasse compost + bioseau = 35€), distribution avec guide de compostage.
Une nouvelle procédure est en phase de test : séance d'information/formation collective sur le compostage obligatoire pour retirer son composteur. Un questionnaire en préalable est proposé aux particuliers ainsi que des choix de dates: 2 dates en mai, entre 2 à 4 dates par mois durant la phase test. En juillet et août: 1 date par mois.

- Gérer cette liste de particuliers et programmer les temps d'information.

- Préparer le contenu et l'animation de ces temps d'information.
Pour préparer ces temps d'informations:compilation des questions fréquentes issues des manifestations publiques (café compost, SERD, semaine du compostage,ouverture de jardins)
*travailler en équipe
*coupler avec une préparation logistique, avoir le jour J le nombre de composteurs (avec la plate-forme logistique)
*faire du qualitatif plus que du quantitatif : limiter à 20 personnes le groupe de particuliers, 30 minutes d'information + 15 min de réponses.
*utiliser cette phase test du mois mai et juin, évaluation de cette phase test pour l'améliorer.
*rechercher des retours d'expérience avec d'autres collectivités, grâce aux rencontres du RCC AURA.


Phase de réécriture de documents:

Réécriture sur les documents de comm' sur les composteurs individuels et les sites de compostage : amender les feuilles d'engagement pour les référents de site, pour les apporteurs également.
Proposer des nouvelles fiches de suivi en interne pour l'agglomération : aujourd'hui, un agent de la collectivité observe et pose ses observations par écrit. Formaliser une fiche de suivi pour structurer l'observation pour avoir des données systématique. Consolider, systématiser.
En même temps, responsabilisation des RS pour site de compostage partagé et en établissements : proposer un carnet de suivi du référent de site.

Gaspillage alimentaire:

Questionnaire à adresser aux établissements scolaires : traiter les retours, alimenter les groupes de travail PLPDMA qui se font dans les mois qui viennent.

Manifestation porteuse:

Préparer la SERD dès maintenant sur tous les mois d'été, avec des ateliers compost et jardinage au naturel, et le lancement de la première campagne lombricompostage. Prévoir septembre et octobre pour tout inscrire dans les temps.
La SERD est un moyen de toucher l'habitant du territoire et c'est une motivation en interne aussi, qui contribue à se mobiliser sur une action de courte durée, pour sortir du quotidien et mettre l'accent sur de nouveaux moyens.

Avec les jardineries (en option, ajout de la rédaction):

Prendre contact avec les jardineries du territoire pour :
- Organiser un stand sur le compostage sur le parking de la jardinerie à l'occasion des Cafés compost 2018 : contrat gagnant/gagnant, la collectivité fait de la prévention, le magasin a une animation pour ses clients (bénéficie de la communication des Cafés compost), le matériel du magasin est mis en avant sur le stand(composteurs, taille haie, taille branche, tondeuse mulching,fourche, pelle...). - Fixer une date pour un stand entre le 2 et le 11 juin (ou pour l'année prochaine ou lors des Cafés compost d'automne).
- Solliciter les guides-composteurs/pailleurs pour tenir le stand et avoir le contact avec les citoyens.
- Mieux connaître le matériel de la jardinerie en se rendant sur place (engrais verts, semences de prairies fleuries, broyeur, tondeuse, sécateur, taille haie...). Laisser des flyer en rayon magasin devant par exemple un taille haie : « pensez à broyer vos déchets verts pour du paillage », si possible document de la collectivité (si aide à l'achat de broyeur),
- Flyers sur les Cafés compost à déposer
- Organiser la collecte et le broyage sur place des sapins de Noël avec les jardineries. Certaines expériences en France montrent des partenariats réussis avec des bons d'achat fournis par la jardinerie au moment de la vente des sapins, ou au moment du retour des sapins après les fêtes en échanges du sapin. La collectivité broie sur place et laisse les particuliers récupérer le broyat s'ils le souhaitent.


JUIN : Gérer l'existant, harmoniser les pratiques et construire l'avenir !

Avec les sites de compostage partagé:

- Installer de nouveaux sites : sur sollicitation de la part d'habitants nous sollicite, après diagnostic.
- (fin juin/début juillet) Transfert de matière et récolte du compost. En profiter pour mobiliser les RS et leurs voisins, planifier les actions sur place, faire le point sur le matériel nécessaire, faire la maintenance du matériel, vérifier le niveau de connaissance sur la pratique et les gestes sur chaque site. Objectif principal : Renforcer l'autonomie des RS.
- Profiter des Cafés compost et notamment des transferts/récoltes pour rappeler les bonnes pratiques en cas de grosse chaleur: veiller au maintien de l'humidité pour éviter la sécheresse.

Le lombricompostage : un nouveau marché

Mettre en place une procédure pour diffuser les lombricompostage au niveau de la SERD 2018 (novembre) comme une nouvelle solution complémentaire. Préparer en septembre la communication pour la SERD. Avoir sécurisé l'approvisionnement en vers, le matériel, la procédure et la préparation logistique pour cette diffusion.

Avec les jardineries (en option, ajouté par la rédaction):

- Organiser un stand sur les parkings des jardineries ayant été contactées au préalable (cf. mai) sur la semaine régionale des Cafés compost du 2 au 11 juin 2018.

Pour les particuliers:

- Planifier entre 2 et 4 dates de formation/sensibilisation avec vente de composteurs
- Créer un questionnaire d'évaluation des pratiques des composteurs individuels (à traiter en automne 2018)

Les manifestations porteuses (compostage domestique):

- Cafés compost : prendre la base de données des habitants, les inviter à se réunir entre eux pour la préparation d'un café compost, animer un temps de réflexion.
- Transmettre au service communication toutes les infos disponibles sur le site internet : compostcitoyen-auvergne-rhonealpes.org.


Juillet août et début septembre : L'été sera chaud, le compost aussi peut avoir besoin d'eau !

Sites de compostage partagé:

- Mails et appel téléphonique des Référents de site pour le suivi renforcé par rapport à l'humidité, avec des conseils sur la manière de faire en fonction de la météo (si des orages sont prévus, ouvrez vos composteurs) sous forme conviviale.
En cas d’inauguration de nouveaux sites, prévoir un article pour les valoriser dans le magazine trimestriel de l’agglomération.

- Mise à jour du fichier tableur par site des différentes personnes qui contribuent aux composteurs, avec mail et numéro de téléphone. Mise à jour de ce listing à chaque visite de site.

- Projet de systématiser un envoi d'info aux différents bailleurs sur le projet de compostage : transmettre un bilan à chaque bailleur.

Pour les particuliers :


- planifier une date de formation/sensibilisation collective avec vente de composteurs


Ressourcer sa pratique:

- lire la lettre d'info du RCC AURA
- collecter des infos auprès des collègues des collectivités
- prévoir de se former sur le gaspillage alimentaire pour les établissements scolaires (CNFPT, ADEME), penser les formations futures + formation au jardinage naturel (Terre vivante, Pierre Feltz)
- consulter régulièrement les alertes abonnés du site optigède, et des sites d'association qui gèrent des sites de compostage, avec leur actualité.
- Groupe facebook sur les thématiques jardinage, compostage sur les difficultés rencontrées et les solutions.
- Google groups du RCC national
- Participer au forum de discussion sur le site des activateurs.org
- S'inscrire à la lettre d'info du REGAL Auvergne Rhône alpes



Interview et rédaction par Valérie Colin, Maître composteur, Vivre ensemble en santé et avec son environnement