Réseau compost citoyen auvergne-rhône-alpescompostage
Agenda  Lettre d'info

Les méthodes participatives pour communiquer: Témoignages des formateurs de la Région AURA

21/02/2019 | Thème(s) : Communication - Formation - Outils de communication

imageZoé Picard : Maître composteur, Sictom de la Région de Morestel, Isère

L’intérêt de la méthode participative:
Dans le cadre de ma mission d’animation du réseau de guides composteurs de mon territoire, je les invite à des rencontres thématiques 3 à 4 fois par an. L’objectif : se retrouver, échanger, approfondir un sujet, faire ensemble ou bien organiser quelque chose de concret. Ce groupe, hétérogène, a besoin de trouver du sens dans ces rencontres. Pour les rendre efficaces et dynamiques, j’essaie d’utiliser les méthodes participatives.

Ses méthodes préférées et souvent la plus pratique :
le world café. Un travail en petit groupe sur plusieurs tables/sujets, des réflexions qui s’enrichissent les unes et les autres au fur et à mesure que les groupes changent de table (10-15 minutes). Un rapporteur par table fait le lien en synthétisant les apports de chaque groupe. J’aime bien aussi la méthode du marché des idées où chacun représente son idée de manière symbolique, imagée, schématique (et souvent loin de toute contrainte réaliste) et la vend/ l’échange à un autre qui la vendra ou se l'approprier à son tour… J’ai appris ces méthodes dans le cadre d’une formation ADEME en 2017« Accompagner les changements. Outils, méthodologie et savoir-être. »

Son + d’animatrice :
Il faut les pratiquer pour être à l’aise et trouver la méthode adaptée au contexte de la rencontre et aux objectifs de travail… mais cela a le mérite de dépoussiérer les temps de travail collectifs ! Et j’ai la chance de pouvoir compter sur l’aide de ma collègue Elise pour co-animer, gérer le temps, rappeler le cadre… un véritable atout. Et merci Valérie de m’y avoir donné goût et de m’encourager à persévérer !