Réseau compost citoyen auvergne-rhône-alpescompostage
Agenda  Lettre d'info

Nous avons testé...

28/02/2018 | Thème(s) : Compostage individuel

image« Le seau à Bokashi »

Jean-Jacques Fasquel, Maître composteur, a testé le seau à Bokashi, et nous livre ses impressions.

Si vous avez une opinion différente de la sienne, n'hésitez pas à nous en faire part, nous pourrons alimenter l'article sur notre site internet.

J'ai testé il y a quelques temps le seau Bokashi et réalisé deux générations de "choucroute", car il s'agit d'une lacto-fermentation anaérobie (sans oxygéne) de déchets organiques sur lesquels on rajoute régulièrement une pincée de son de Bokashi, des "micro-organismes efficaces".

Globalement je n'ai pas été convaincu pour les raisons suivantes :
- obligation d'acheter régulièrement du son de Bokashi (entre 10 et 20 euros le kilo pour un an)
- l'ouverture du seau n'est pas aisé d'une main (et c'est souvent dans cette situation qu'on arrive avec des déchets) et le couvercle est par ailleurs fragile (il s'est en partie fendu lors de mon court test)
- le rajout du son est une action supplémentaire contraignante
- l'odeur résiduelle est assez forte et attire les moucherons (et encore mon seau était sur le balcon...)
- que faire de ma choucroute résiduelle si je vis en appartement et que je n'ai pas de jardin ?
- pour l'heure je ne peux pas dire que cette choucroute ait eu un effet dopant là où je l'ai incorporée au jardin

Témoignage de Jean-Jacques Fasquel, http://compostproximite.blogspot.fr