Réseau compost citoyen auvergne-rhône-alpescompostage
Agenda  Lettre d'info

Portrait d’une Maître composteur

01/11/2017 | Thème(s) : Compostage en établissement - Compostage partagé - Gaspillage alimentaire - Guide composteur - Maître composteur

imageZoé Picard, 33 ans, est Maître composteur depuis 7 ans. D’abord ambassadrice du tri, elle décide de se former comme Maître composteur à Paris avec Urban éco. Depuis, elle a occupé plusieurs postes, au sein de collectivités territoriales, puis au Sictom de la Région de Morestel dans l’Isère, zone semi-rurale.

Ce qu’elle aime dans son métier, c’est mener un projet de compostage de A à Z. Disposer d’un temps plein pour le faire est la condition indispensable pour accompagner des projets en cohérence avec les attentes politiques et celles des citoyens.
Ce métier, elle l’a choisi pour la magie de la transformation des biodéchets. Oui, transformer la matière soi-même, sur place et avec d’autres pour obtenir de « l’or noir », voilà ce qui la motive !

Deux missions principales rythment son organisation professionnelle : la première concerne le développement du compostage de proximité individuel et les sites de compostage en établissement et partagés et la deuxième porte sur la réduction du gaspillage alimentaire en direction des publics scolaires et du grand public.
Pour mener à bien ses missions, Zoé Picard bénéficie jusqu’en juin 2018 d’une prise en charge financière du Conseil départemental pour l’intervention d’un prestataire qui forme des Guides composteurs, des Référents de sites et des agents des collectivités territoriales.

Depuis 5 ans, pas moins de 120 Guides composteurs ont ainsi été formés sur son territoire. Elle anime ainsi un réseau de Guides composteurs à raison de 4 rencontres par an à partir de thématiques choisies par les guides eux-mêmes. La dernière rencontre entre guides proposait des ateliers de fabrication de tamis, de carrés potagers, d’hôtels à insectes ou de bacs à fleur avec du bois de palettes récupérées.

La tenue de stands couplé avec la vente de composteurs est aussi un espace de communication et de rencontre avec le grand public 5 à 6 fois par an.
La variété de ses interlocuteurs, élus, agents techniques, personnels de restauration collective, bailleurs sociaux, citoyens, enseignants et prestataires formateurs, l’enchante !
Zéro déchets et 100% énergie pour Zoé !

L’installation et le suivi d’un site de compostage partagé selon Zoé Picard

Une fois par an, Zoé lance une information collective par mail et courrier aux mairies, aux campings, aux écoles. A partir d’une sollicitation de l’un de ces partenaires, Zoé se met en route pour une première rencontre avec le « porteur de projet », la personne motivée.
Première rencontre, explications techniques, annonce des obstacles et des conditions de réalisation. A chaque étape, le projet peut s’arrêter.
• Selon la motivation du porteur de projet, une enquête est menée sur tous les habitants concernés (quartier ou immeuble). Si 5 foyers donnent leur accord pour composter, l’étape suivante s’enclenche.
Réunion publique, tous les habitants y sont conviés. Une explication du processus est donnée sur place et un ou deux référents volontaires sont nommés.
Formation du référent de site par un prestataire ou par le Sictom.
Le site est installé avec le ou les référents. Il est important de faciliter la présence de deux personnes.
• Une inauguration festive du site est organisée par le ou les référents, avec distribution de bioseaux et apéritif, l’invitation est de nouveau élargie à tous les habitants.
• Pendant deux mois, le suivi est rapproché : une visite préparée avec les référents tous les 15 jours.
Suivi et animation : Pendant la première année suite à l’installation, un passage une fois par mois selon le degré d’autonomie du lieu et la vitesse de remplissage des bacs, présence à tous les transferts de bacs avec une animation à chaque fois. Bilan et réadaptation éventuelle de la taille des bacs.
Autonomie et suivi au-delà d’un an. 2 à 3 fois par an, le Sictom se rend présent sur les lieux pour des occasions festives comme l’opération « Tous au compost » ou pour toute fête à l’initiative des référents de site.

Interview menée par Valérie Colin de Vivre ensemble en santé avec son environnement