Réseau compost citoyen auvergne-rhône-alpescompostage
Agenda  Lettre d'info

Le lombricompostage

Cette pratique consiste à composter vos biodéchets (essentiellement les restes alimentaires) grâce à des vers de terre.

Ne vous armez pas d'une bêche pour capturer des vers de terre dans un Jardin ! En effet, nos vers composteurs se nourrissent de l'humus déjà décomposé par la microfaune du sol.

Du genre Eisenia, ils ont la capacité d’ingérer de grandes quantités (environ la moitié de leur poids par jour) et de digérer rapidement leur nourriture, c'est-à-dire nos déchets.
La digestion de nos biodéchets par les vers produit un concentré de matière organique qui s'avère être un compost d'excellente qualité et également d’un jus appelé le lombrithé (selon le modèle).

Pourquoi adopter le lombricompostage ?

Le lombricompostage vous permet de valoriser vos biodéchets à domicile et ainsi de les dévier de la mise en décharge ou de l'incinération. C'est donc un moyen concret d'éviter des pollutions et des émissions de gaz à effet de serre, en particulier de méthane.
Comme le compostage domestique, le lombricompostage est une solution permettant le retour à la terre de la matière organique. Vous produisez en effet un amendement et un engrais de qualité. Le lombricompostage demande une certaine volonté car il nécessite un entretien plus poussé que le compostage traditionnel.
Il peut également être un support pédagogique très ludique lorsqu'il est pratiqué à l'école pour comprendre le cycle de la matière organique.

Comment s'y prendre ?

Le lombricompostage est bien adapté à la vie en appartement. Il peut bien sûr aussi être réalisé dans une maison, sur le balcon, etc. Le lombricomposteur est souvent une boîte à plusieurs étages qui permet une maturation progressive du compost mais il existe aussi des modèles avec un seul compartiment.

Dans un récipient, appelé lombricomposteur, vous allez recréer un petit écosystème où l'acteur principal, le ver de terre, doit se sentir bien :

  • taux humidité élévé
  • entre 15 et 25°C
  • nourriture régulière
  • dans le noir
  • au calme

Gestes indispensables pour bien lombricomposter :

  • chaque apport doit être mélangé à la litière et recouvert de matière carbonée
  • récoltez boite d’œufs et cartons que vous prédécoupez en morceaux
  • le lombrithé doit être vidé le plus souvent possible
  • surveillez le taux d’humidité de votre lombricomposteur (excédent d’humidité sur le couvercle)

Comment s’équiper d’un lombricomposteur ?

  • L’auto-construction (en bois, en polystyrène, en seaux ou caisses en plastique, etc.). Vous trouverez votre bonheur parmi l’un des nombreux sites internet existants à ce sujet ! En voici un exemple : http://www.eurolombric.fr/le_p_tit_denis_077.htm

  • L’achat auprès de fabricants locaux : (exemples en région Rhône Alpes)
    • En plastique :

    - modèle Eco-Worms de Collavet – www.eco-worms.com - 04 76 93 76 01
    - modèle Wormbox de Lombriplanète – http://lombriplanete.free.fr/ – 06 07 03 21 59

    • En bois :

    - modèle de Terre Native – www.terrenative.com – 04 74 83 91 09

  • Votre collectivité en charge de la collecte des déchets en met peut-être à disposition (ex : Grenoble Alpes Metropole )

Comment se procurer des vers de terre ?

Les lombrics adaptés à ce mode vie (Eisenia Foetida et Eisenia Andreï) se trouvent :

  • dans les tas de fumier et de compost, dans leur habitat naturel (litière de sous-bois, tas de feuilles mortes)
  • auprès d’autres personnes pratiquantes (carte des donneurs de vers sur le département de l’Isère : www.isere-lombri.fr)
  • s’achètent sur internet, chez des éleveurs de vers (fermes lombricoles) ou dans un magasin de pêche.
compostage

compostage