Réseau compost citoyen auvergne-rhône-alpescompostage
Agenda  Lettre d'info

Le compostage partagé

Le compostage partagé en pied d’immeuble ou en quartier fonctionne avec 3 bacs minimum :

  • Le premier sert à stocker le broyat de branches
  • Le deuxième sert à déposer les déchets ménagers
  • Le troisième sert au mûrissement du compost

Un 4ème bac ou un andain (sous bâche géotextile) peuvent être ajoutés pour le mûrissement du compost si le volume de déchets est important sur le site.

Chaque habitant volontaire est doté d’un bioseau, qui lui permet de stocker ses épluchures avant d’aller les déposer au compost. Il amène ses déchets dans le bac du milieu, les étale à l’aide d’une griffe et les recouvre de broyat de branches. Le bac de compost en cours est vérifié et brassé régulièrement  par le référent de site.  Lorsque ce bac est plein, le référent de site local organise un transfert vers le bac de maturation, à l’aide de l’équipe de bénévoles. Enfin, lorsque le bac du milieu est de nouveau plein, l’opération précédente est répétée. De façon à libérer de la place dans le bac de droite, le compost en maturation est alors transféré à côté, soit dans un 4ème bac, sous une bâche respirante, pour finir sa maturation.  Au bout de 6 à 9 mois, lorsque le compost est mûr, l’équipe de bénévoles organise un tamisage et une distribution de compost entre voisins. C’est l’occasion de faire une « fête du compost » !

Pour installer un site de compostage partagé, il faut avoir l'autorisation de la copropriété (terrain privé) ou de la municipalité (terrain public mis à disposition).
Des associations locales peuvent peut-être vous aider à mettre en place le compostage au pied de votre immeuble, dans votre hameau ou votre quartier. Contactez-nous !

Outre la réduction indéniable des déchets organiques, le compostage partagé permet de créer du lien entre les habitants d'un même immeuble ou d'un même quartier.

compostage

compostage

compostage